Un compost sur le balcon

Vous vous inscrivez dans une démarche dynamique et responsable et vous souhaitez recycler vos déchets végétaux …

Vous vous inscrivez dans une démarche dynamique et responsable et vous souhaitez recycler vos déchets végétaux … Vous pensiez alors impossible ou totalement saugrenue l’idée de créer un compost sur votre balcon ? Sachez que c’est tout à fait possible et que des solutions existent pour assouvir votre âme écologique.
Alors, foncez, osez recycler vos déchets ; ils vous serviront d’engrais naturels, économiques et faits maison !
Maison Bouture vous explique comment faire votre compost sur un balcon et les erreurs à éviter.

Il est important de ne mettre que des déchets du domaine du végétal dans votre compost. Des aliments comme de la viande ou du poisson pourrait attirer des petits rongeurs qui ne sont pas la bienvenue sur nos balcons.

Ainsi, vous pouvez composter toutes vos épluchures de légumes, le marc de café, les sachets de thé ôtés du petit carton imprimé, les coquilles d’œufs mais également du carton dont les lombrics raffolent. Carton non imprimé évidemment car les encres contiennent pour la plus part des éléments nocifs. Pour une poignée de carton, prévoyez une poignée d’épluchures. Evitez également les peaux des agrumes car elles sont très longues en décomposition.

compost

Découpez en petits morceaux de l’ordre de 3cm2 vos déchets végétaux permettra de favoriser et d’accélérer le processus de décomposition dans un premier temps puis de fermentation dans un second temps.

Disposez vos déchets à votre convenance dans un bac en polystyrène perforé au fond et sur les côtés afin de garantir une bonne aération. Les perforations doivent être réparties de manière régulière et de petites tailles, environ la taille d’une pièce de 1€.

Montez trois étages de bacs identiques les uns sur les autres. Le premier bac étant celui de la première décomposition avec les morceaux de végétaux et de cartons, le second étant un bac intermédiaire de décomposition avancée et de fermentation. Quant au dernier bac, au sol, il n’est pas perforé au fond et constitue votre compost prêt à l’emploi.

compost

Ajoutez des lombrics dans le compost. Ils se nourriront de vos déchets et les transformeront en compost. Pour une première mise en œuvre, ajoutez aussi quelques poignées de terreau en même temps que les vers de terre.

Enfin, humidifiez, vaporisez régulièrement les 2 premiers bacs afin que les déchets restent humides mais pas détrempés.

Et oui, le végétal n’échappe pas à la maxime « Rien ne se perd, tout se transforme » !