Plantes toxiques : les précautions à prendre

Connaître vos plantes

La première règle pour éviter toute intoxication est évidemment de connaître les plantes que vous avez chez vous. Qu’il s’agisse de vos plantes d’intérieur ou d’extérieur, il semble donc primordial de bien avoir en tête leur nom et leur toxicité, afin de prendre les mesures nécessaires. Nous vous recommandons d’ailleurs de conserver les étiquettes que vous trouvez sur le pot de chacune de vos plantes lors de votre achat. En effet, vous pouvez considérer qu’il s’agit en fait de sa fiche technique, ou sa pièce d’identité. Toutes les informations concernant une plante s’y trouvent. Ainsi, vous pourrez connaître le degré de toxicité de vos plantes et en cas d’intoxication accidentelle, donner les bonnes informations à la personne qui vous soignera.

Choisir le bon emplacement

Que ce soit dans votre jardin ou dans votre intérieur, nous vous conseillons de placer vos plantes toxiques à des endroits où ni vos enfants, ni vos animaux ne pourront y avoir accès facilement. Il est important que vos plantes considérées comme toxiques soient loin des endroits de passage. Ainsi, à l’intérieur, nous vous conseillons d’opter pour des emplacements qui ne soient pas accessibles facilement, en haut d’une étagère par exemple, en suspension, ou sur un meuble haut. A l’extérieur, il en est de même. Ne mettez pas ces plantes toxiques sur votre terrasse ou vers un espace de jeux. En clair, il vous faudra privilégier des emplacements hors de la portée des enfants et des animaux. A ce sujet, si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez d’ailleurs consulter notre article Comment éloigner vos chats des plantes ?

Manipulez vos plantes toxiques avec précaution

Veillez également à manipuler vos plantes toxiques avec des gants et à vous laver soigneusement les mains après les avoir touchées. De plus, n’hésitez pas à vous couvrir les avant-bras lors de la taille de certains arbres qui ont des feuilles urticantes, afin d’éviter toutes réactions cutanées.

Kit de Jardinage

Attention aux confusions !

Il est courant de confondre une espèce toxique avec une autre non toxique, et ainsi de s’intoxiquer en pensant consommer une plante qu’on ne pense pas nocive. C’est le cas par exemple de l’ail des ours, fréquemment confondu avec le colchique. Ce dernier est une espèce cardio-toxique qui peut provoquer des réactions très graves.

Certains randonneurs pensent souvent pouvoir consommer sans aucun risque certaines plantes qu’ils trouvent sur leur chemin et qu’ils pensent connaître. Cependant, il semble primordial de photographier ses cueillettes et de se renseigner avant de consommer les espèces trouvées dans la nature, et surtout d’arrêter tout de suite sa consommation si le goût semble inhabituel. On conseillera tout de même d’éviter toute consommation de plantes trouvées sur des terrains inconnus. Pour votre consommation personnelle, privilégiez donc les plantes que vous avez vous-même semées dans votre potager, car les plantes sauvages peuvent s’avérer vraiment dangereuses. L’heure est donc à la prévention, surtout vis-à-vis des plus jeunes !

En cas de réactions suite au contact ou à l’ingestion d’une plante inconnue, n’hésitez pas à aller consulter un médecin rapidement.