Le printemps est là, faut-il rempoter ses plantes ?

Avec l’apparition du soleil et des températures plus clémentes, la saison printanière marque le réveil de la nature.

Avec l’apparition du soleil et des températures plus clémentes, la saison printanière marque le réveil de la nature. Les arbres bourgeonnent, les oiseaux chantent, le top départ des activités de jardinage est donc lancé. Et, on commence en tout premier lieu par rempoter nos petites protégées.

Cultivées en pot, les plantes s’affaiblissent avec le temps par manque de nutriments.  Il est donc primordial voire indispensable de renouveler chaque année ou tous les deux ans le substrat par une terre neuve qui saura lui fournir les éléments nutritifs nécessaires à son bon développement.

Il est donc conseillé de procéder aux rempotages au printemps, juste avant la période de croissance des végétaux afin de leur donner un véritable coup de boost mais peut aussi alternativement être réalisé en automne.

Maison Bouture vous conseille de ne pas arroser les jours précédents les rempotages. En effet, ils sont plus faciles à réaliser sur une motte sèche, bien compacte et plus solidaire qu’une motte détrempée. Cela vous évitera notamment les déconvenues liées aux manipulations de dépotage et  au risque d’altération des racines.

plante

Comment rempoter une plante ?

Choisissez un pot de diamètre adapté et percé par des trous permettant l’évacuation d’eau d’arrosage. Placez au fond une couche de drainage avec des billes d’argile ou du gravier. Vous pouvez aussi ajouter, au-dessus de la couche de drainage, un feutre de plantation qui permettra de maintenir le système racinaire et évitera l’écoulement naturel de la terre par les trous de drainage.

Retirez ensuite du pot actuel la motte et nettoyez-la en tapant légèrement dessus pour faire tomber le maximum « d’ancienne » terre. Enfin, coupez les racines molles ou abîmées.

Rempotez votre plante dans une terre adaptée à sa culture et tassez modérément. L’arrosage quant à lui, doit être copieux, vu que votre plant est bien sec !

Pour les plantes XXL qui ne permettent pas un rempotage compte tenu de leurs tailles ou de leurs poids, procédez à un surfaçage, c’est –à-dire à un remplacement de terreau en surface uniquement.

A l’aide d’un grattoir, retirez avec délicatesse, en prenant soin de ne pas abimer les racines, environ un tiers du terreau et remplacez-le par une terre fraiche adaptée.

terreau

Vous serez ravis de constater à quel point cela leur profite !