Comment bouturer une Pilea ?

Bouturer un Pilea, la plante à monnaie chinoise très tendance, est loin d’être si compliqué à condition de respecter certaines consignes.

Maison Bouture vous explique en détails comment réussi votre bouture de Pilea et vous donne quelques astuces.

Premier pré-requis pour optimiser vos chances de réussite qui relève du bon sens est la période de réalisation de votre bouture. Au printemps et en été les boutures prennent bien plus rapidement qu’en automne ou en  hiver, étant en pleine période de croissance. Ainsi, vous mettez toutes les chances de votre côté !

Ensuite, nous vous conseillons de détacher une feuille manuellement, elle cède avec aisance, ou dans le meilleur des cas de couper un tronçon complet. Ce rameau doit être composé d’une tige avec au moins trois feuilles et prélevé à l’aide d’un outil propre et aiguisé afin de n’endommager ni la bouture ni la plante mère. Il est primordial que vos prélèvements soient à la fois sains et matures, ne prenez pas de jeunes pousses !

Puis, mettez votre bouture en eau à température ambiante dans un vase opaque si possible car les racines prennent plus vite dans le noir. Placez-la ensuite à l’abri du soleil direct et des courants d’air et patientez.

En quelques semaines, les premières racines apparaissent et la bouture pourra être replantée dès qu’une dizaine de racines atteindra environ 5 à 10 cm chacune dans un terreau léger et bien drainé, adapté au Pilea.

Enfin, il reste aussi la solution de mère nature. Epargnez-vous un rempotage et à force d’être à l’étroit dans son pot, il va se créer alors un déséquilibre entre la masse racinaire et la masse aérienne de la plante. Dès lors, pour se rééquilibrer, elle produit des rejets : ce sont ces petits bébés qui poussent au pied du plant et qu’il suffit de détacher avec délicatesse. Avec un peu de chance, des racines viendront avec ou le cas échant à faire bouturer comme expliqué précédemment avant d’être replanté.

À vous de jouer !