Comment arroser ses plantes en pot ?

L’arrosage des plantes en pot, toute une histoire … très souvent délicate, parfois maitrisée, mais oh combien substantielle !
Le sujet de l’arrosage des plantes est probablement la question la plus fréquente qui revient. Trop d’eau, pas assez, comment savoir, comment juger et comment ajuster l’arrosage de ses petites protégées ?

Maison Bouture vous dévoile quelques astuces pour vous affranchir de cette lourde tâche aux conséquences incommensurables.

Quelque soit le type de plante, la première chose à faire est de se renseigner sur la provenance d’origine de votre plante. Cela vous donnera des indications précieuses sur son milieu de vie naturel et donc sur ses besoins en eau.

Vient-elle d’un milieu tropical ou à contrario d’un milieu aride ? Une fois cette question résolue, vous serez à même de définir plus précisément ses besoins en eau.

Globalement on peut dire que les plantes tropicales s’arrosent en moyenne tous les 15 jours, le terreau devant rester humide sans être détrempé toute l’année ; quand un rythme mensuel est à prévoir pour les plantes type succulentes ou cactées. Vous devez dans ce cas attendre que le terreau soit bien sec, en surface et en profondeur avant tout nouvel arrosage.

C’est une règle générale qu’il convient d’ajuster en fonction de la taille des plantes, de l’exposition, et des canicules rencontrées ses dernières années.

Il existe aussi la méthode de bassinage, très utile pour une ré-hydration en profondeur de la plante, qui consiste à placer la plante dans un bac remplit d’eau. De cette manière, les racines absorbent uniquement l’eau dont elle a besoin.

Enfin, il est primordial que le surplus d’eau d’arrosage puisse s’évacuer naturellement par les trous de drainage prévus à cet effet ; le cas échéant les racines vont se retrouver les pieds dans l’eau et risquent très probablement de pourrir.

Notre dernière petite astuce pour améliorer votre méthode d’arrosage est d’utiliser de l’eau à température ambiante évitant ainsi tout choc thermique au niveau racinaire. Eau que vous aurez laissé reposer à l’air libre au préalable pendant 24/48h afin qu’un certain nombre de composants néfastes aux plantes puissent s’évaporer comme le chlore par exemple.

Enfin, gardez en tête que le trop est l’ennemi du bien en matière d’arrosage. Une plante souffre plus rapidement d’un excès d’eau que d’un manque d’eau.